L’hiver approche !

Sauf si cet été indien exceptionnel se poursuit, se prélasser aux terrasses des cafés sera bientôt un lointain souvenir... C’est la saison où les jours raccourcissent, les matins sont plus sombres et les températures plus fraîches.

Sauf si cet été indien exceptionnel se poursuit, se prélasser aux terrasses des cafés sera bientôt un lointain souvenir... C’est la saison où les jours raccourcissent, les matins sont plus sombres et les températures plus fraîches. Et l’hiver approche à grands pas.

En plus des déficiences en vitamine D, il y a quelques préoccupations majeures à avoir en cette période de l’année, notamment l’augmentation des risques au travail. Chaque saison apporte son lot de risques, humains comme environnementaux. Il faut donc rester vigilant et effectuer une évaluation dynamique de l’environnement au fur et à mesure que l’année avance.

Risque environnemental

L’automne et l’hiver comportent une kyrielle de risques environnementaux qui n’existaient peut-être pas encore quelques semaines auparavant. Les chutes sont plus nombreuses en automne et en hiver. Les raisons sont évidentes : précipitations (pluie, neige, verglas), feuilles mortes rendant le sol plus glissant, baisse de la visibilité...

En France, les chutes de plain-pied représentent 13 % des accidents recensés dans les entreprises françaises, soit plus de 80 000 cas, selon les chiffres de l’INRS (2014). Les glissades sont la cause de 10 % des accidents du travail avec arrêt.

Voici les différents facteurs à prendre en compte en hiver :

  • Journées plus courtes
  • Faible visibilité
  • Feuilles mortes
  • Pluie
  • Verglas, gel, neige
  • Sablage

Risque humain

Les risques environnementaux ne sont pas les seuls risques à prendre en compte. Lorsque les journées raccourcissent, le risque de violences liées à des interactions sociales (agressions physiques ou verbales) peut augmenter. Si vous passez par des rues mal éclairées, il peut être judicieux de revoir la manière dont vous évaluez les risques et les conditions qui vous semblent acceptables ou non.

Anticipons les mois à venir : il est également intéressant de penser aux risques accrus lors des fêtes de fin d’année, notamment pour les employés du retail. Avec les achats de dernière minute, il y a beaucoup de monde dans les rues, les gens sont tendus, et les journées de travail sont inévitablement plus longues. Peu importe la menace concrète, il est évident que les profils de risque commencent à changer. C’est le bon moment de commencer à revoir les procédures d’évaluation des risques.

Travail isolé

Pour les travailleurs isolés, qui ne disposent pas des mêmes moyens d’assistance que les autres catégories de personnel, tous ces risques peuvent se trouver exacerbés. Si vous employez des personnes soumises à des risques élevés ou amenées à travailler seules, il est de votre devoir de leur offrir des solutions de protection adaptées. Dans ce cadre, l’idéal est de les informer sur les dangers et leur proposer une formation appropriée qui les aidera à faire face à n’importe quelle situation potentiellement dangereuse. Non seulement vous respectez vos obligations, mais en plus vous réduisez le risque d’accident.

Les risques étant accrus en automne et en hiver, il est extrêmement important que vos procédures et règles de sécurité soient à jour. Rien ne peut remplacer des règles claires et une formation complète des travailleurs isolés. Une équipe bien formée et bien informée limite considérablement les risques. Mais parfois, cela ne suffit pas. Heureusement, il existe des solutions complémentaires. L’année 2018 n’est pas finie, vous avez encore le temps de faire des changements. Ne vous laissez pas intimider par l’ampleur de la tâche : faites appel à un expert de confiance. La mise en œuvre d’une solution dédiée à vos travailleurs isolés sera réalisée au bon moment, sans douleur. N’attendez pas l’année prochaine... il sera peut-être trop tard !

Pour découvrir notre offre de dispositifs pour travailleurs isolés, cliquez ici.

Les entreprises ont le devoir de protéger à tout moment leurs employés, et en particulier lorsqu’ils travaillent à l’extérieur de l’entreprise ou hors de vue des autres salariés. Cette obligation est encore plus importante en cette période de l’année. Pour une entreprise ou une organisation, l’absence de protection des travailleurs isolés peut avoir des conséquences désastreuses : lourdes indemnités à payer, mauvaise image, perte d’attractivité aux yeux des clients et du personnel...

De plus, les employeurs ont le devoir moral de s’assurer que leur personnel est parfaitement préparé en cas d’incident. Chaque nouvelle saison apporte son lot de risques sociaux et environnementaux. Il est donc grand temps de réévaluer vos processus et de vous assurer que tout est fait, du côté de l’employeur comme des employés, pour réduire les risques d’accident grave.

Vous avez des questions ? Contactez-nous !