La géolocalisation, une question de priorité

SoloProtect ID est le premier (et actuellement le seul !) dispositif d’alarme pour travailleurs isolés (DATI) qui combine les technologies de positionnement par satellites GNSS et A-GNSS. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont les d

SoloProtect ID est le premier (et actuellement le seul !) dispositif d’alarme pour travailleurs isolés (DATI) qui combine les technologies de positionnement par satellites GNSS et A-GNSS. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont les différences ?

Voyons cela en détail.

Que se passe-t-il en cas d’alerte ?

Lorsqu’un travailleur isolé déclenche une alerte, la procédure lancée n’est pas standard. Les prestataires de centres de réception d’alarme (ARC) et les dispositifs d’alarme pour travailleurs isolés (DATI) diffèrent grandement par leur fonctionnement. Cependant, ils présentent pour la plupart un point commun : à un moment ou à un autre, ils essaient de géolocaliser le dispositif (et donc l’utilisateur) par GPS ou par GNSS. Le délai qui s’écoule avant d’obtenir la position géographique s’appelle le temps de premier calcul de la position (TTFF, ou Time to First Fix en anglais).

Pour bon nombre de prestataires, cette géolocalisation initiale constitue le premier indicateur de performances d’une solution d’alarme pour travailleurs isolés. C’est pourquoi ils préfèrent proposer des systèmes qui commencent par localiser l’utilisateur, avant même de lancer la procédure de vérification de l’alerte. Petite parenthèse : en quoi consiste la vérification de l’alerte ? Il s’agit de la procédure permettant de déterminer si l’alerte a été déclenchée par erreur ou si elle est authentique (vérifiée). Dans ce dernier cas, il faut alors intervenir de manière appropriée.

Bien entendu, obtenir un premier calcul de la position est important. Mais la priorité devrait être de répondre à l’alerte et d’aider l’utilisateur aussi vite que possible. La géolocalisation de l’appareil par GPS peut durer plus d’une minute. 60 secondes qui peuvent sauver une vie en cas d’urgence. 60 secondes dont il faut être témoin pour réagir correctement – notamment en pouvant écouter et enregistrer ce qu’il se passe. Par ailleurs, la technologie GPS n’est pas des plus performantes en zone urbaine dense, au pied d’un gratte-ciel ou à l’intérieur d’un bâtiment, car le signal du satellite est faible, sans visibilité directe.

Différence entre GPS et GNSS

Le terme GNSS (Global Navigation Satellite System) englobe toutes les technologies de navigation par satellite, dont le GPS, qui est le système développé par les États-Unis. Contrairement au GPS, les appareils dotés de la technologie GNSS utilisent les satellites de plusieurs systèmes. Pour obtenir une position géographique, les appareils GPS et GNSS ont besoin de « voir » au moins quatre satellites. Aujourd’hui, les dispositifs GNSS voient un plus grand nombre de satellites et vont donc obtenir des signaux de géolocalisation plus fréquemment.

Contrairement à d’autres dispositifs d’alarme pour travailleurs isolés, le porte-badge SoloProtect ID n’est pas obligé d’attendre la fin de l’étape de géolocalisation pour exécuter d’autres actions. Au contraire, il est capable d’établir une liaison avec notre centre de télésurveillance dédié (ARC) pendant que le système GNSS délivre le premier calcul de la position. Le processus de vérification débute instantanément. La technologie GNSS étant plus rapide que le GPS, il ne faudra à l’opérateur que quelques secondes pour savoir où se trouve l’utilisateur.

Une solution d’alarme pour travailleurs isolés encore plus performante grâce aux technologies GNSS et A-GNSS

Nous en sommes conscients : l’ordre des étapes de traitement d’une alerte fera toujours débat. Chez SoloProtect, nous pensons que comprendre rapidement la situation en établissant la communication avec le travailleur isolé est plus urgent que de géolocaliser l’appareil.

Le DATI SoloProtect est équipé des technologies GNSS et A-GNSS, plus complètes que le GPS. Le temps de premier calcul de la position est plus court, la géolocalisation est plus précise et plus fiable : primordial quand un travailleur accomplit plusieurs trajets au cours de sa journée, par exemple. La technologie GNSS offre une plus vaste couverture géographique. La technologie A-GNSS, elle, utilise des « cartes » du réseau satellite préchargées pour géolocaliser l’appareil en un temps record, souvent en moins d’une seconde.

Attachée à réduire les risques pour les personnes en situation de travail isolé, SoloProtect poursuit son exploration des nouvelles technologies. Les systèmes GNSS et A-GNSS marquent une grande étape : ils permettent de réduire drastiquement le délai nécessaire pour porter assistance à un travailleur confronté au danger.

Vous avez des questions ? Contactez-nous !