La sécurité au (télé)travail

Des responsabilités souvent mal définies

Des responsabilités souvent mal définies

Portées par l’émergence de nouvelles pratiques professionnelles et de nouveaux moyens technologiques, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer le télétravail à leurs salariés. Si cette notion désigne toujours le fait de travailler de chez soi, elle peut prendre des formes très différentes. On distingue notamment le télétravail alterné ou occasionnel, dans le cadre duquel les salariés travaillent parfois de chez eux à l’aide d’un ordinateur portable mais ont leur bureau habituel dans les locaux de l’entreprise, du télétravail total. Ce dernier implique l’installation d’un poste de travail au domicile du salarié, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de lui réserver un espace sur le site de l’entreprise. Le télétravail total permet à l’entreprise de réaliser des économies de loyer grâce à la réduction de la surface occupée par son siège social ou par ses filiales.

Le télétravail aussi doit être sécurisé

Dans le cadre du télétravail total, l’employeur installe chez le salarié le mobilier et tous les dispositifs technologiques nécessaires à son activité. Il s’engage ainsi à respecter les règles de sécurité au travail à l’égard de ses télétravailleurs. Cela signifie notamment que le poste de télétravail doit répondre à certaines exigences en matière d’ergonomie, avec un chemin dégagé pour accéder à l’imprimante professionnelle et un bureau suffisamment spacieux. Et pour garantir le respect constant de ces exigences, les télétravailleurs ont l’obligation de laisser leur employeur accéder à leur domicile personnel. Il faut donc une communication franche et régulière entre employeur et salarié pour gérer ces aspects à la satisfaction de toutes les parties concernées.

Travailler de chez soi, c’est souvent travailler seul

De nombreuses questions liées à l’organisation du télétravail doivent être réglées au cas par cas et ne font pas encore l’objet d’une réglementation légale. Nous partons cependant du principe que toutes les activités professionnelles réalisées dans le cadre du télétravail répondent aux critères du travail isolé : elles sont généralement effectuées sans autres personnes à portée de vue ou de voix. En effet, la famille ou les colocataires du télétravailleur ne sont pas toujours présents dans le logement pendant les heures de travail. La sécurité des salariés en télétravail peut donc demander des mesures de protection spécifiques, qu’il convient d’adapter à chaque situation. Pour déterminer si l’un des dispositifs d’alarme SoloProtect répond aux besoins de vos salariés en télétravail, rendez-vous sur cette page. Vous souhaitez en savoir davantage sur les enjeux du télétravail ? Cet article de l’INRS vous permettra d’approfondir le sujet :http://www.inrs.fr/publications/juridique/focus-juridiques/focus-teletravail.html

Vous avez des questions ? Contactez-nous !